Read the kungfu novel
Ryû no Sekkei
Forum de discussion.
La date/heure actuelle est Mar 17 Juil - 02:29 (2018)

Les Poèmes d'Introduction.

 
Répondre au sujet    Ryû no Sekkei Index du Forum -> PARTIE CLASSEE. -> Les Mangas et la Japanimation : -> Bleach.
Sujet précédent :: Sujet suivant  

Auteur Message
Ryû
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2007
Messages: 383
Localisation: à Cap d'Ail ou à Nice.

MessagePosté le: Lun 21 Sep - 15:06 (2009)    Sujet du message: Les Poèmes d'Introduction. Répondre en citant

Tome 1 : The death and the strawberry.

"Craignez-nous
d'autant plus
que nous ne
possédons
point de corps..."


Tome 2 : Goodbye parakeet, goodby my siesta.

"La raison pour
laquelle l'être humain
garde encore espoir
est qu'il ne peut point
voir la mort..."


Tome 3 : Memories in the rain.

"Si j'étais la pluie,
pourrais-je toucher
le cœur de quelqu'un.
A l'image de la pluie qui
réussit à réunir le ciel et
la terre éternellement
distants ?..."


Tome 4 : Quincy archer hates you.

"On s'attire mutuellement,
comme des gouttes d'eau,
comme des planètes...

On se rejette l'un l'autre,
comme des aimants, comme
les couleurs de la peau..."


Tome 5 : Rightarm of the giant.

"Je ne peux pas te
protéger sans serrer
un sabre dans mes mains.

Or je ne peux point
t'embrasser le sabre
à la main."


Tome 6 : The death trilogy overture.

"Oui... Nous n'avons point de destinée...

Ensevelis que nous sommes dans
l'ignorance et dans l'horreur, seuls
quelques malheureux parmi nous perdent
l'équilibre et tombent dans ce torrent
boueux qu'on appelle la destinée..."


Tome 7 : The broken coda.

"Nous ne devons jamais verser de larmes.

Les larmes ne sont rien d'autre que
la défaite du corps contre le cœur.
Elles constituent la preuve que garder un
cœur ne sert à rien d'autre qu'à s'affaiblir."


Tome 8 : The blade and me.

"Si je rouille je ne pourrai point
me relever pour attaquer à nouveau.

Si tu ne peux plus te servir de moi pour
combattre alors brise mon corps en morceaux.

L'honneur et la lame d'un sabre
sont semblables en tout point."


Tome 9 : Fourteen days for conspiracy.

"Oui... Nous regardons
tous en l'air, les yeux
bien ouverts, pour voir voler
nos rêves, après tout."


Tome 10 : Tattoo on the sky.

"Même si on arrivait à
allonger le bras suffisamment
pour écarter les nuages,
traverser le ciel et toucher Mars
et la Lune... Même ainsi on ne
parviendrait pas à toucher
la vérité."


Tome 11 : A star and a stray dog.

"La lueur des flammes
éclaire mes crocs qui
manquent néanmoins leur cible.

Je ne vis que dans l'espoir que
ma gorge ne soit point déchiquetée
avant que je ne voie cette étoile..."


Tome 12 : Flower on the precipice.

"Ce qui nous permet
de considérer la beauté
d'une fleur parfaite est le fait
qu'on prend le temps de s'arrêter
pour bien la regarder. C'est le fait
de passer cet instant en un état
de parfaite tranquillité, sans
continué notre marche vers le ciel."


Tome 13 : The undead.

"En renonçant à la fierté,
nous faisons un pas vers la bête.
En renonçant à notre coeur
nous nous éloignons d'un pas de la bête."


Tome 14 : White tower rocks.

"Grince, grince,
tour du péché purifiée
dans la première lumière
qui transperce le monde.
Vacille, vacille,
tour de l'équilibre absolu.
Qui va tomber, le ciel ou nous ?"


Tome 15 : Beginning of the death of tomorrow.

"Je m'entraîne
seulement à te dire
adieu."


Tome 16 : Night of wijnruit.

"La crinière brûlante
du Soleil va effacer
les traces de pas
sur la neige.

Ne crains pas les illusions,
c'est déjà sur elles que
le monde repose."


Tome 17 : Rosa rubicundior lilio candidior.

"Rouge comme le sang,
blanc comme les os,
rouge comme la solitude,
blanc comme le silence,
rouge comme les nerfs d'une bête,
blanc comme le coeur d'un dieu,
rouge comme la haine qui se déverse,
blanc comme une blessure qui se glace,
rouge comme les ombres dévorant la nuit,
blanc comme un soupir transperçant la Lune,
blanc qui étincelle et rouge qui tombe."


Tome 18 : The deathberry returns.

"Ton ombre tisse mon chemin
dans l'ombre, sans but,
comme une aiguille empoisonnée.

Ta lumière frappe gracieusement
la tour de l'eau et, comme la foudre,
coupe la source de ma vie."


Tome 19 : The black moon rising.

"Car personne d'autre
n'a le pouvoir de
changer mon univers."


Tome 20 : End of hypnosis.

"Celui qui lie l'amour et
la beauté n'a jamais connu
l'amour. Celui qui lie l'amour
et l'honneur a déjà aimé."


Tome 21 : Be my famillu or not.

"Ce monde tout entier
n'existe que pour
te poursuivre."


Tome 22 : Conquistadores.

"Notre monde n'a pas de sens.
Pas plus que nous, qui y vivons.
Quand nous, dont l'existence
n'a aucun sens, imaginons le
monde, c'est là que le fait
même de savoir qu'il n'a pas de
sens n'a aucun sens non plus."


Tome 23 : Mala suerte!

"Nous sommes le poisson devant la cascade
nous sommes l'insecte dans la cage
nous sommes les ruines après la vague géante
le bâton sacré surmonté d'un crâne
la force du courant et la baleine qui le fend
nous sommes le bouc à cinq cornes
nous sommes le monstre cracheurs de feu
l'enfant qui hurle ses pleurs
oui, nous sommes empoisonnés par le clair de Lune."


Tome 24 : Immanent god blues.

"Anéantissez-
les tous !"


Tome 25 : No shaking throne.

"Tous, nous sommes déjà morts
alors que nous naissons. La fin
existe avant même le commencement.

Si vivre c'est savoir quelque chose,
ce que nous apprenons en dernier est
précisément cette fin, et lorsque enfin
nous la voyons se profiler, tout ce
que nous savons se résume à la mort.

Nous ne devons rien essayer de savoir,
car ceux qui ne peuvent triompher de la
mort devraient rester dans l'ignorance."


Tome 26 : The mascaron drive.

"La voix qui me transperce
l'âme ressemble à un cri
de bonheur permanent..."


Tome 27 : Goodbye halcyon days.

"Mon premier nous
empêche d'être ensemble

mon second fait que nous
sommes de nature différente

nous sommes aveugles
à mon troisième

nous n'avons pas l'espoir
d'atteindre mon quatrième

mon tout se trouve
dans nos coeurs."


Tome 28 : Baron's lecture full-course.

"Ô maître,
nous te regardons
comme on admire
un paon.

Nous sommes emplis
d'espoir, d'admiration féale,
et de ce sentiment insondable
qui ressemble à la crainte."


Tome 29 : The slashing opera.

"Même si on sait que tout ce
qui nous rend beau nous sera
obstinément arraché,

même si on sait que tout ce qui
nous rend brillant nous sera
obstinément arraché,

il fait peur, si peur, ce moment
où ils sont tranchés...

Ces cheveux coupés
ressemblent à ton cadavre."


Tome 30 : There is no heart without you.

"Blessure profonde
comme les abysses...

Rouge du crime,
que la mort décolore..."


Tome 31 : Don't kill my volupture.

"Dis que tu me détestes
plus que tout au monde."


Tome 32 : Howling.

"Le roi galope.

Repoussant les ombres
faisant cliqueter son armure
faisant voler les os avalant la chair
grinçant des dents
écrasant les cœurs.

Il va seul
vers un horizon lointain."


Tome 33 : The bad joke.

"Nous sommes des insectes
des vers grouillant
sous une haine stagnante
nous dressons la tête,
plus haut que la Lune
jusqu'à ne plus voir les êtres
pitoyables que vous êtes."


Tome 34 : King of the kill.

"Si tu me donnes des ailes,
je volerai pour toi...
Même si par exemple cette terre
sombrait tout entière au fond des eaux.
Si tu me donnes une épée,
je prendrai parti pour toi...
Même si par exemple ce ciel
tout entier te transperçait de lumière."

_________________
Revenir en haut
MSN

Auteur Message
Publicité






MessagePosté le: Lun 21 Sep - 15:06 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Ryû no Sekkei Index du Forum -> PARTIE CLASSEE. -> Les Mangas et la Japanimation : -> Bleach. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group.
Theme Designed By Arthur Forum
Traduction par : phpBB-fr.com